L'ALIMENTATION LORS DE L'ALLAITEMENT

allaitement et alimentation

La maman qui allaite a besoin de 500 calories de plus qu'une maman qui donne le biberon; soit un total journalier de 2700 calories.

* Il est déconseillé de faire un régime durant la période d'Allaitement maternel.

* La maman peut manger de tout du moment que son alimentation reste équilibrée.

* Son alimentation doit être riche en calcium, en protéines, en vitamines A et B9 et en zinc. Un complément en vitamines pour femmes allaitantes pourra être pris si nécessaire.

* Il est important de boire beaucoup d'eau (2L), nécessaire à la production de lait.

* Les excitants tels que le café, le coca et le thé devront être évités.

* Toute substance passe dans le lait maternel. De ce fait toute consommation de drogues est à proscrire.

Concernant le tabac, l'Allaitement, comme précédemment la grossesse, peut être l'occasion d'arrêter. Si celà vous est impossible, vous pouvez tenter de réduire votre consommation avec un maximum de 10 cigarettes par 24h. Par contre, vous ne pourrez fumer qu'après une tétée et au minimum 2 heures avant la suivante et celà hors de la présence du bébé. La nicotine peut diminuer la lactation.

L'alcool peut être consommé de façon occasionnelle après le 3e mois d'Allaitement et en quantitée mesurée. Cette consommation doit se faire après la tétée. Dans l'idéal, il est bien d'attendre le temps requis pour que l'alcool soit éliminé de l'organisme avant la tétée suivante. Sachant que la vitesse d'élimination varie d'un individu à l'autre et suivant sa consommation d'alcool et d'aliments, l'utilisation de l'alcootest pour lait maternel "Milkscreen" pourra rassurer certaines mamans.

 

Les aliments consommés par la maman parfument son lait ; ainsi bébé découvre différents goûts.

Dans le cas d'allergies alimentaires avérées dans la famille proche (père, mère, fraterie), il est conseillé d'éviter de consommer tout aliment contenant de l'arachide durant la période d'allaitement.

Bébé peut présenter des intolérances alimentaires. Si tel est le cas, il présentera plusieurs des symptômes suivants :

* érythème fessier

* eczéma

* réveil brutal avec pleurs

* sommeil perturbé

* douleurs intestinales

* pleurs après les tétées.

A vous de voir si vous avez introduit un nouvel aliment ou bien si vous en avez consommé un en grande quantité. Parlez-en au pédiatre de l'enfant ou à votre médecin.

++ Pour aller plus loin :

Lait maternel et pollution
LLL France 1997
Allaiter Aujourd'hui n°32.pdf
Document Adobe Acrobat [33.9 KB]
Télécharger
Le lait est bon même si...
LLL France 1999
Allaiter Aujourd'hui n°38.pdf
Document Adobe Acrobat [37.3 KB]
Télécharger