LE SEVRAGE

Le sevrage peut se faire naturellement, spontanément.

D'autres fois, diverses raisons personnelles, votre ressenti, des signes venant de bébé vous indiquent que le moment est venu.

C'est une étape importante qu'il ne faut pas négliger. Abordez la sereinement et en douceur que ce soit pour vous ou votre bébé. 

 

Dans le cas d'un Allaitement au long cours, le sevrage se fait de lui-même :

* l'enfant va téter de moins en moins ce qui contribuera à la fin de votre lactation

* l'arrivée du cadet transforme votre lait mature en colostrum. Ce changement pourra donner le déclic à l'aîné.

 

Dans les autres cas, il est préférable d'étaler le sevrage sur 1 mois au minimum. A ses 6 mois, le bébé aura environ 4 repas dans la journée. Commencez par remplacer la tétée du goûter par un biberon puis celle en complément du repas de midi, puis celle du soir et enfin celle du matin avec une semaine d'espacement entre chaque introduction de biberon. Votre lactation diminuera progressivement avec la diminution du nombre de tétées journalières.

Pour éviter que l'enfant ne sente votre lait, demandez si possible à une tierce personne, le papa dans l'idéal, de donner le biberon.

Le choix de la tétine est important. Choisissez en une qui soit la plus proche possible de la forme du mamelon avec un embout long et un petit trou qui demandera un effort de succion.

Il existe des laits industriels conçus en relai de l'Allaitement maternel.

 

Certains enfants s'obstinnent à refuser le biberon. Vous pourrez alors lui proposer le lait par le biais d'une tasse à bec, d'une cuillère ou d'un compte-gouttes. Pour les bébés de plus de 6 mois, vous pouvez également proposer du lait parfumé avec des céréales infantiles.


Il arrive que la maman vive mal le sevrage de son enfant. Hormis pour des raisons médicales, il lui est tout à fait possible de conserver les tétées du matin et du soir.

++ Pour aller plus loin :

Et le sevrage, comment ça se passe ?
LLL France 2002
Allaiter Aujourd'hui n°50.pdf
Document Adobe Acrobat 47.0 KB